Projet de Doctorat :Développement d’une méthode de mesure de l’exposition sonore dans le conduit auditif

Un projet de Doctorat portant sur la mise au point d’un tel système de mesure sera disponible à l’hiver 2015. Si vous êtes intéréssés par l’acoustique, le développement d’algorithmes, l’instrumentation et la mesure, appliquée à des solutions innovantes, ce projet est fait pour vous! En voici les détails :

Problématique et objectifs

Malgré de nombreux efforts de réduction à la source, l’exposition à des bruits de forts niveaux en milieu de travail demeure un problème majeur au Québec. La mesure de l’exposition sonore est primordiale afin de bien déterminer et évaluer des solutions correctives à apporter pour bien protéger les travailleurs. Cette mesure demeure toutefois problématique à plusieurs égards. Premièrement, elle est généralement faite de façon ponctuelle dans le temps et dans l’espace, ne rendant pas bien compte des variations importantes de bruit que peut subir un travailleur dans son milieu. De plus, elle n’est pas faite directement au niveau de l’oreille du travailleur ce qui complique son interprétation notamment lorsque que ceux-ci portent des équipements de protections individuels (ÉPI) pouvant obstruer le canal auditif. À l’heure actuelle, lors du port d’ÉPI, deux conditions doivent être remplies pour bien estimer la dose d’exposition sonore: i) les niveaux de bruit auxquels sont soumis chacun des travailleurs doivent être précisément connus, ce qui est rarement le cas en pratique; ii) l’atténuation procurée par l’ÉPI doit être précisément établie, ce que ne permettent pas les valeurs « affichées » par les manufacturiers, obtenues en laboratoire. Au final, il s’avère que la seule façon fiable de déterminer le niveau d’exposition est de faire la mesure de ce niveau en continu dans le conduit auditif pour chacun des travailleurs. L’objectif principal du projet est donc de développer une méthode et des algorithmes de mesure des niveaux d’exposition sonore intraauriculaire. Ce projet permettra le développement d’un système portable, sous forme de prototype, capable de mesurer la dose de bruit intraauriculaire pour différentes conditions de bruit et de port de protecteurs auditifs.

Méthode

L’approche proposée consistera à mesurer précisément les niveaux de bruit dans l’oreille de sujets humains exposés au bruit, en utilisant 2 microphones miniatures situés à l’intérieur et à l’extérieur du conduit auditif et en tenant compte aussi des caractéristiques fréquentielles et temporelles du bruit et de leur provenance (bruits internes au travailleur ou bruit externe lié à l’environnement), en se basant notamment sur des approches proposées récemment par l’équipe de recherche.

La méthodologie proposée repose premièrement sur l’utilisation des composants electro-acoustiques de la plate-forme audionumérique de recherche auditive développée à CRITIAS, illustrée ci-dessous et dénommée « Auditory Research Platform » (ARP). Cette plate-forme, consiste essentiellement en un boitier miniature intégrant un circuit éléctronique et comprenant 3 processeurs numériques du signal (DSP). Ce boitier portable peut être raccordé à une paire d’embouts intra-auriculaire, visibles sur la Figure 1 pouvant être portés confortablement durant de longues périodes. Chacun de ces embouts intra-auriculaire peut recevoir les composants électro-acoustiques, microphones et haut-parleurs, représentés à la Figure 2 ci-dessous, qui seront requis pour l’étude envisagée.

Figure 1: (Gauche) Système ‘Auditory Research Platform’ utilisée dans le cadre d’un projet de recherche du CRITIAS; (Droite) Vue de l’embout intra-auricullaire développée qui servira pour l’étude envisagée.

Figure 2: Illustration de l’embout intra-auriculaire composant éléctro-acoustiques , microphones et haut-parleurs, requis pour l’étude envisagée.

Travail attendu dans le cadre du Doctorat

  • Développement d’une méthode de mesure de la dose de bruit résiduelle intra-auriculaire, en tenant compte de différentes corrections acoustiques nécessaires, mais aussi en distinguant la contribution des bruits induits par le porteur lui-même (e.g. parole);
  • Établissement du lien entre le niveau de bruit mesuré en champ libre -utilisé dans les normes et réglementations – et le niveau de bruit mesuré dans le conduit auditif.

Financement

Ce projet est financé par l’IRSST. L’étudiant pourrait bénéficier d’une bourse en milieu de pratique (programme BMP Innovation- CRSNG/FQRNT) ou d’une bourse du programme Mitacs-Acceleration Québec, à la condition qu’il réponde aux critères d’admissibilité du programme visé.

Autres informations

Différents partenaires industriels québecois, dont la compagnie montréalaise Sonomax spécialisée dans le développements de produits intra-auriculaires, pourront êtres impliqués dans ce projet.

Responsable à contacter

jeremie.voix@etsmtl.ca ou (514) 396-8437

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.