Enquête sur les dispositifs d’écoute alternatifs nord-américains : caractéristiques et performances électroacoustiques

Introduction

Les prothèses auditives sont des appareils amplificateurs actuellement prescrits pour la prise en charge clinique des personnes malentendantes. Elles sont composées d’un microphone, d’un haut-parleur, d’un amplificateur et d’une batterie. Les sons sont captés par le microphone, puis amplifiés par l’amplificateur et diffusés via le haut-parleur [1]. Une quantité considérable de littérature a montré les avantages des prothèses auditives pour améliorer l’audibilité, la qualité de vie liée à l’audition et la qualité de vie liée à la santé générale [2]. Cependant, les appareils auditifs sont utilisés par moins de 20 % des adultes malentendants [3]. De nombreux facteurs peuvent expliquer la sous-utilisation des aides auditives [4, 5, 6], tels que :

  • Manque d’efficacité perçue des prothèses auditives
  • Stigmatisation autour de la perte auditive
  • Complexité du processus d’acquisition des prothèses auditives
  • Coût élevé des aides auditives, généralement entre 3 000 et 6 000 $

La loi sur les prothèses auditives en vente libre (OTC Hearing Aid Act), qui fait partie de la loi de 2017 sur la réautorisation (Reauthorization Act) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, a été proposée comme solution pour améliorer l’accessibilité aux prothèses auditives. La loi OTC permet aux adultes souffrant d’une perte auditive subjective légère à modérée d’accéder à des appareils auditifs en vente libre sans consulter un distributeur de prothèses auditives. Ces prothèses peuvent être achetées dans de nombreux magasins à grande surface ou en ligne.

Dispositifs d’écoute alternatifs

Nous avons choisi d’utiliser la terminologie « dispositifs d’écoute alternatifs » pour décrire tout appareil électronique, à l’exception des prothèses auditives prescrites, pouvant être utilisées pour améliorer l’audition. Une terminologie similaire a été proposée par d’autres groupes de recherche, tels que les technologies connectées de santé auditive [7] et les appareils auditifs accessibles directement au consommateur [8]. Ces dispositifs d’écoute alternatifs comprennent :

  • Produits d’amplification sonore personnels (PSAP)
  • Hearables (dispauditifs)
  • Applications pour téléphones intelligents
  • Prothèses auditives en vente libre (OTC)

Récemment, une revue systématique de la littérature scientifique a conclu que, compte tenu de leur disponibilité et de leur prix abordable, ces dispositifs d’écoute alternatifs pourraient être envisagés pour les patients présentant une perte auditive légère à modérée [9].

Nos travaux de recherche

Nous croyons qu’il est important de fournir des informations à jour et basées sur les données probantes aux professionnels de la santé auditive et aux consommateurs malentendants. Nous avons donc compilé des informations sur les dispositifs d’écoute alternatifs tirées de plusieurs études, ainsi que des résultats obtenus par notre équipe de recherche à CRITIAS et à l’Université Laval. Cette base de données peut être utilisée par les consommateurs pour faire un choix éclairé concernant la sélection de leurs technologies auditives, et par les professionnels de la santé auditive pour leur permettre de faire des recommandations appropriées à leurs patients concernant les dispositifs d’écoute alternatifs.

Caractéristiques des dispositifs d’écoute alternatifs

Dans le tableau 1, nous présentons un résumé des caractéristiques des dispositifs d’écoute alternatifs actuellement disponibles sur le marché nord-américain (Canada et États-Unis). Les informations suivantes sont fournies :

  • Modèle : nom du modèle du dispositif d’écoute alternatif
  • Fabricant : nom du fabricant du dispositif d’écoute alternatif
  • Coût : coût d’une paire (2) de dispositifs d’écoute alternatifs
  • Type : type de dispositif d’écoute alternatif (OTC – Over-the-counter hearing aid, PSAP – produit d’amplification auditive personnel, hearable)
  • Style : type de modèle de dispositif d’écoute alternatif (ITE, intra-auriculaire ; BTE, contour d’oreille ; RITE ; récepteur intra-auriculaire ; oreillette)
  • Contrôle du volume : le volume du dispositif peut-il être réglé? Comment?
  • Gestion du Larsen : le dispositif dispose-t-il d’un algorithme de gestion du Larsen (« feedback »)?
  • Batterie : type de batterie et durée de vie estimée de la batterie
  • Capacité de connectivité : le dispositif peut-il être connecté à un téléphone intelligent?
  • Auto-ajustement : le dispositif peut-il être adapté à la perte auditive du consommateur et quel type de formule prescriptive est utilisé?
  • Traitement du bruit/de la parole : quels programmes de traitement du bruit ou de la parole sont disponibles dans le dispositif ?
  • Garantie : durée de la garantie fournie par le fabricant

Analyse électroacoustique des dispositifs d’écoute alternatifs

Dans le tableau 2, nous fournissons un résumé des performances électroacoustiques des dispositifs d’écoute alternatifs. Étant donné que les aides auditives prescrites sont régies par la norme ANSI S3.22 – Spécification des caractéristiques des aides auditives [10], nous avons choisi d’effectuer l’analyse électroacoustique en suivant cette norme puisque les dispositifs d’écoute alternatifs pourraient être utilisés par des consommateurs ayant une légère à perte auditive modérée.

À noter que lorsque l’analyse électroacoustique n’a pas été réalisée par notre équipe de recherche, la référence est indiquée. Les informations suivantes sont fournies :

À noter que lorsque l’analyse électroacoustique n’a pas été réalisée par notre équipe de recherche, la référence est indiquée. Les informations suivantes sont fournies :

  • Modèle : nom du modèle du dispositif d’écoute alternatif
  • Fabricant : nom du fabricant du dispositif d’écoute alternatif
  • OSPL90 Max : sortie maximale avec une entrée SPL de 90 dB avec un gain maximal. Le niveau de sortie OSPL90 maximal ne doit pas dépasser 120 dB SPL [19].
  • Réponse en fréquence : gain ou amplification à différentes fréquences
  • Lissage de la réponse en fréquence : performances de gain constantes sur toutes les fréquences. Aucune crête dans la réponse en fréquence d’un tiers d’octave ne doit dépasser 12 dB [19].
  • EIN : Bruit interne équivalent
  • THD : Distorsion harmonique totale en %
  • Temps d’attaque et de relâche : temps nécessaire pour que la compression d’amplitude s’active ou se désactive

Une notation est utilisée pour mettre en évidence les performances qui ne répondent pas (Close avec un remplissage uni) ou répondent () aux critères des normes ANSI S3.22 (2014) ou ANSI/CTA 2051 (2017).

Dispositifs d’écoute alternatifs

ModèleFabricant
IQbuds 2 MAX Wireless Hearing AmplifierNuheara
Air Pods Pro (2nd generation)Apple
Olive SmartEar PlusOlive Union
Olive Union Bluetooth Sound AmplifierOlive Union
BEAN Quiet Sound AmplifierEtymotic
SONACUS™️ Rechargeable Hearing AidSonacus
SONACUS™️ ITC Mini Hearing Aid v2Sonacus
Elite 7 ProGN
Jabra Enhance™ Plus Hearing AidsGN
Jabra Enhance™ Pro 10 Hearing AidsGN
Lexie LumenLexie
Lexie B1 Powered by BoseLexie
Lexie B2 Powered by BoseLexie
Orka OneOrka
Eargo 6Eargo
Tweak EnhanceTweak Hearing
E10 Self-Fitting OTC Hearing AidsSONY
C10 Self-Fitting OTC Hearing AidsSONY
Best Hearing Aid AmplifierMed CA Hearing
Britzgo Optio Hearing Aid AmplifierBritzgo Optio Hearing Aid Amplifier